En ce moment Hibernia Remanens avec CarCam et Jérôme Hirson à voir jusqu'au 21 décembre 2019 Solitudes Urbaines en Amérique - Galerie Rastoll
          
Solitudes Urbaines en Amérique
Sandra Städeli vit et travaille à Paris.
Après la réalisation de deux courts métrages et l’écriture de plusieurs scénarios, je me tourne parallèlement vers la photographie pour raconter d’autres histoires. Des histoires racontées par d’autres images.

Et c’est un séjour de deux mois aux Etats-Unis qui m’offre l’opportunité d’expérimenter cette nouvelle approche. Munie de mon appareil photo, j’explore New York, Chicago et Boston pour y saisir un temps suspendu, presque à l’arrêt, bien loin de l’agitation citadine.

De cette errance à travers ces villes est née la série « Solitudes Urbaines en Amérique ». Une solitudes sans doute née de mon sentiment d’avoir été seule au milieu de tant de monde. J’en ai aimé cette sensation qui m’a poussée à investir un environnement que je ne connaissais pas.
Dans cette démarche, j’ai cherché à rencontrer la « chose » urbaine, à l’isoler dans un cadre : une architecture, un détail sur une façade, un véhicule, un arbre, un personnage… pour leur donner une présence et les sortir de leur quotidienneté.
Et c’est ce regard-là que je désire encore porter sur le monde qui nous entoure. « Ce parti pris des choses » que nous oublions peut-être de voir.
La déchirure - New-York Harlem - 350€ TTC - Tirage à 7 exemplaires. Reste 4 exemplaires. Impression pigmentaire sur papier Photo Rag 308 g Hahnemühle. Tirage seul 30x40 -finition portefeuille.
Top