En ce moment Hibernia Remanens avec CarCam et Jérôme Hirson à voir jusqu'au 21 décembre 2019 Série - Chers disparus - Galerie Rastoll
          
Série - Chers disparus
On pourrait penser que le photographe s’est limité à un travail documentaire qui s’intéresse à la fonction mémorielle des portraits funéraires sur porcelaine ou plaque émaillée datant de la fin du XIXème siècle ou du tout début du 20ème.
Ses choix révèlent qu’il s’est surtout engagé dans un genre relevant d’une démarche artistique contemporaine, celle de l’appropriation. Son regard sélectif s’est autant attaché à l’affectif qu’à l’esthétique c’est à dire à l’image de la personne, aux codes du genre et aux traces matérielles d’une temporalité sur le support même de ces portraits.
-------------------------------------------------------------------------------------
Né en 1960, Loïc GUSTON pratique la photographie depuis ses années d’études universitaires et artistiques. Ce moyen d'expression est d'abord privilégié pour documenter sur l'architecture et l'environnement urbain. L'approche de la réalité trouve cependant à s'exprimer pleinement dans les fictions du réel. Cette photographie est ainsi faite d'images empruntées car aussi bien issues de la réminiscence de lectures que de la rémanence d'expériences personnelles parfois refoulées de la mémoire.
Souvenirs recomposés ou réalité fantasmée conditionnent l'élaboration d'une œuvre sensible qui s'affirme par des choix esthétiques comme celui du noir et blanc. Une série photographique est en correspondance avec un univers singulier et complexe à la fois. Les images produites en génèrent toujours de nouvelles faisant en sorte que chacun s'approprie ces récits ou les interprète selon sa propre histoire. Nombre d'entre elles ont déjà été exposées pour des évènements tels que le festival BarrObjectif, le Salon Photographique de la Côte d'Argent, Les Rencontres d'Arles et trois séries ont été l'objet d'une exposition personnelle à la Galerie Rastoll en 2015. Dans le même temps, ces d'images ont été diffusées par plusieurs magazines dont L'œil de la Photographie, Revue Camera, Visions Libres ou Provocateur. C'est en 2016 que la série londonienne a eu l'exclusivité du magazine 36p.|N°2 édité par la Galerie Rastoll.
Sans titre - 100€ Tirage sur papier Hahnemühle® Fine Art Baryta 325 Gr.
Encres pigmentaires UltraChrome HDR™ Format encadré :
Format image : 26 x 17 cm cm. cm. Edition à 30 exemplaires signé et numérotés: 100€ ttc
Top